Edition de la correspondance entre François Guizot et Dorothée de Lieven

On ne dira jamais assez de mal de l’absence. On s’écrit tous les jours. On se dit tout ce qui s’écrit. Tout cela n’est rien ; un grain de sable jeté dans l’océan qui nous sépare.

385. Londres, Mardi 2 juin 1840, François Guizot à Dorothée de Lieven 

Quand je reçois vos lettres, dans le moment où je les lis, je suis si heureuse, si parfaitement heureuse que pour cet instant-là, il me semble que je ne regrette pas votre absence.

42. Paris, Mardi 19 septembre 1837, Dorothée de Lieven à François Guizot

Lettres échangées entre François Guizot et Dorothée de Lieven

Éditer la correspondance croisée de 1836 à 1857, entre l’historien et homme d’état François Guizot (1787-1874) , et une figure féminine du monde diplomatique européen de la première moitié du XIXe siècle, Dorothée van Benckendorff, princesse de Lieven (1785-1857) , c’est éditer une partie des archives privées d’un acteur politique et intellectuel engagé dans le domaine public. Durant l’hiver 1837, après la mort du fils aîné de François Guizot, leur rencontre se noue autour de leur expérience commune de la perte d’un enfant. Mais la correspondance quotidienne échangée entre les deux amants s’élabore aussi à partir de leur analyse et description du réseau politique et diplomatique de la France et de l’Europe du XIXe siècle.

François Guizot et Dorothée de Lieven

Cette édition numérique à une ambition culturelle, patrimoniale et scientifique. Elle est financée par l’Association François Guizot et soutenue par la plateforme EMAN (ITEM /CNRS-ENS).

Le corpus est constitué de plus de 4000 lettres conservées aux Archives Nationales (Paris). Il a été édité en partie de 1963 à 1964. (Lettres de François Guizot et de la princesse de Lieven (1836-1846), préface de Jean Schlumberger (Les influences féminines dans la vie de François Guizot), Paris, Mercure de France, 3 volumes.)

L’objectif éditorial est de donner accès en intégralité à ce corpus de correspondance, tant aux autographes qu’à un discours épistolaire documenté. L’édition cherche à valoriser ce corpus en l’ouvrant à de nouvelles investigations scientifiques depuis d’autres champs disciplinaires, en exploitant les ressources documentaires rassemblées dans les contenus thématiques et biographiques du site Guizot.com

C’est ce patrimoine familial, intellectuel et politique que l’association Guizot vise à valoriser en appliquant à ce corpus un traitement éditorial qui réponde aux principes archivistiques et scientifiques déterminés par l’environnement numérique afin d’en manifester les enjeux historiographiques et culturels.

L’objectif de cette édition est de donner à lire en réseau, mais aussi à chercher et à fouiller un corpus de correspondance. Elle est envisagée comme une bibliothèque numérique structurée en collections.

Différentes modalités de fouille et de navigation sont proposées :

à partir de la page d’accueil et des notices

  • Par une recherche plein texte et tout champ
  • Par collections
  • Par mots clés
  • Par graphes
  • Par mise en relations (accessible au sein des notices des lettres).

au sein de chaque notice

  • Par mise en relations 
  • Par des liens actifs en bas de page vers le contenu suivant ou précédent

En Décembre 2019 sont publiés 410 lettres, plus de 2400 folios éditorialisés et transcrits, au sein de 8 collections.

Le dispositif numérique permet un accès à des sources patrimoniales et scientifiques en cours d’élaboration. De nouveaux corpus seront publiés régulièrement et la documentation du matériau enrichie.

N’hésitez pas à faire part de vos remarques et suggestions par le formulaire de contact.

Bonne visite.