Le prix François Guizot-Institut de France 2016

Assemblée réunie pour le second Prix Guizot de l'Institut

Le 13 octobre à l’Institut de France, le Prix François Guizot-Institut de France a été décerné à Alain Besançon pour son ouvrage :

Problèmes religieux contemporains, Editions de Fallois.

Problèmes religieux contemporains - Alain Besançon

«On signale partout la résurgence des préoccupations religieuses. Cela est indiscutable du judaïsme et de l’islam qui s’affirment en France chaque année plus nettement. Le christianisme, aux termes du Concordat signé par Napoléon Bonaparte, était « la religion de la majorité des Français ». Vu de l’extérieur, il est en chute libre. Ces religions savent-elles encore ce qu’elles sont ? Quel sens donnent-elles à leur orthodoxie ? J’entends par ce mot le point central, garanti par les textes sacrés et l’opinion des docteurs, où chaque religion se manifeste à elle-même dans sa cohérence et sa particulière originalité. Mon intention est de ne pas m’écarter de l’orthodoxie, même quand je suis le plus critique. Les religions ont-elles gardé la capacité d’appréhender le réel ? Dans d’autres livres j’ai traité de l’orthodoxie russe et du protestantisme. Dans celui-ci j’aborde le catholicisme. Comment a-t-il compris les grands événements contemporains, le communisme, l’islam ?

Aux porches des cathédrales, la Synagogue est représentée par une femme ayant un bandeau sur les yeux. On verra que l’Eglise s’est souvent mise sur les yeux le même bandeau, ou un autre. Ces questions sont parmi les plus sérieuses, les plus honorables, les plus indispensables que l’homme contemporain puisse et doive se poser. J’ai essayé de les traiter en historien.»

—————————————————————————

Alain BESANCONNé le 25 avril 1932 à Paris, Alain Besançon est un historien français, membre de l’Institut, directeur d’études à l’EHESS, à l’Institut d’histoire sociale et la Nouvelle Initiative Atlantique. Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, agrégé d’histoire, docteur en histoire et docteur ès lettres et sciences humaines, Alain Besançon a été professeur de l’enseignement secondaire au lycée de Montpellier, au lycée Carnot de Tunis puis au lycée Pasteur de Neuilly sur Seine.
En plus de sa carrière universitaire française au CNRS et à l’EHESS, il a enseigné dans de nombreuses institutions étrangères universitaires aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Alain Besançon est également membre du comité de rédaction des Cahiers du monde russe depuis 1961 et de la revue Commentaires depuis 1986. Il a été éditorialiste à l’Express de 1983 à 1988 et publie régulièrement des articles dans Le Figaro.
Communiste à la fin de l’époque stalinienne, il est passé d’une position d’analyse critique de l’idéologie communiste et, plus généralement, de la question du totalitarisme. Alain Besançon est également un spécialiste de l’histoire du christianisme. Revenu au catholicisme après plusieurs années au Parti communiste, il étudie les résurgences d’hérésies anciennes dans l’Eglise contemporaine, ainsi que l’influence exercée sur la foi catholique par le socialisme et l’islam.

Stéphane Coste, Jean-Claude Casanova, Alain Besançon et Gabriel de Broglie.

Stéphane Coste, Jean-Claude Casanova, Alain Besançon et Gabriel de Broglie.

      Écouter l'ensemble des discours prononcés lors de la remise du prix 2016 (bientôt disponible).

Lire le discours de Gabriel de Broglie, chancelier de l’Institut de France

Lire le discours de Jean-Claude Casanova, président du jury et membre de l’Institut

Lire le discours de Stéphane Coste, descendant de François Guizot et président de l’association François Guizot

Lire le discours d’Alain Besançon, lauréat du Prix Guizot de l’Institut