Prix François Guizot-Institut de France

Le Prix François Guizot-Institut de France a été créé en 2013, sous le patronage des trois académies dont Guizot était membre, à l’initiative conjointe de Jean-Claude Casanova, Président du jury, de Gabriel de Broglie, Chancelier de l’Institut et de l’Association François Guizot, qui regroupe des descendants de l’homme d’Etat. Il s’inscrit dans la continuité du Prix Guizot du Conseil général du Calvados (1993-2012), institué pour commémorer François Guizot, député du Calvados de 1830 à 1848, à l’initiative d’Anne d’Ornano, Président du Conseil général du Calvados, de François Furet, de l’Académie française et de l’Association François Guizot.

Il est attribué tous les deux ans à l’auteur d’une grande œuvre d’histoire, d’étude du monde contemporain, des sociétés ou d’analyse politique récemment publiée ou diffusée, accessible à un large public.

Le lauréat est choisi par un jury international dont le premier président a été François Furet de l’Académie française et qui est actuellement présidé par Jean-Claude Casanova de l’Institut.  

Membres français

  • Gabriel de Broglie
  • Jean-Claude Casanova, Président
  • Patrice Gueniffey
  • Claude Habib
  • Hélène Huby
  • Mona Ozouf
  • Philippe Raynaud
  • Georges-Henri Soutou
  • Laurent Theis
  • Michel Zink

 Membres étrangers

  • Benedetta Craveri
  • Sudhir Hazareesingh
  • Joy de Ménil

Le prix François Guizot-Institut de France 2016 a été attribué à Alain Besançon pour son ouvrage Problèmes religieux contemporains, Editions de Fallois

Liste des six ouvrages sélectionnés par le jury pour le choix du lauréat le 7 juin 2016 :

  • Anne Applebaum, Rideau de fer. L’Europe de l’Est écrasée 1944-1956, Grasset.
  • Alain Besançon, Problèmes religieux contemporains, Editions de Fallois.
  • Johann Chapoutot, La Loi du sang. Penser et agir en nazi, Gallimard.
  • Joël Cornette, La Mort de Louis XIV. Apogée et crépuscule de la royauté (1er septembre 1715), Gallimard.
  • Dominic Lieven, La Fin de l’Empire des tsars. Vers la Première Guerre mondiale et la révolution, Edition des Syrtes.
  • Nicolas Roussellier, La Force de gouverner. Le pouvoir exécutif en France XIXe-XXIe, Gallimard.